Assurer la continuité des projets

Grâce à la collaboration de Total Oil and Gas du Venezuela et du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), nous avons pu renforcer l’infrastructure de formation, de traitement et de services du Laboratoire des Systèmes d’Information Géographique et de Modélisation Environnementale (LSIGMA) rattaché au Département des Etudes Environnementales, Division des Sciences Biologiques de l’Université Simón Bolívar; qui commence déjà à devenir un espace de référence et un centre de recherche pour la géographie numérique au niveau national.

Aussi et grâce à l’USB, nous disposons d’espaces de qualité dans le campus de Valle de Sartenejas, qui garantissent la sécurité du personnel, des équipements donnés et achetés dans les projets, ainsi que les services nécessaires pour la vie dans l’académie qui garantissent la réalisation de nos objectifs. C’est un mensonge, mais ces espaces commencent à être rares sur le campus.

Le projet « Planning for the Conservation of the Orinoco Oil Belt » est le fer de lance pour la diffusion et le positionnement dans les espaces scientifiques et académiques, nationaux et internationaux de la LSIGMA, preuve en est que ce travail a été présenté lors de la première Conférence Nationale Web d’Esri Venezuela 2017, et nous sommes déjà le candidat (lauréats) du Prix Spécial en SIG qui est décerné chaque année dans le cadre de la Conférence Mondiale.

En ce moment, des ressources sont nécessaires pour s’assurer que nos chercheurs reçoivent des salaires méritoires qui les encouragent et les motivent à poursuivre leurs efforts pour le pays. Nous aimerions avoir des bourses pour étudier à l’étranger, ce qui nous permettrait d’être en contact avec des pairs scientifiques et des membres du personnel intéressés dans le domaine des technologies de l’information géographique, ainsi que pour diffuser les résultats de nos travaux.

Laisser un commentaire