Génération de connaissances en crise

La situation des universités vénézuéliennes est préoccupante, le manque de ressources pour l’investissement dans la maintenance du matériel de laboratoire, l’achat de fournitures et l’achat de nouveaux équipements technologiques ont eu un impact négatif très grave sur les activités de recherche au Venezuela. Les indices de productivité, en termes de nombre de publications scientifiques, ont chuté de façon spectaculaire au cours des dix dernières années. A cela s’ajoute l’extrême gravité du problème de la fuite des cerveaux des enseignants et des scientifiques en général, qui contribue aussi largement au déclin des résultats de la recherche. À la Faculté d’ingénierie de l’Université Metropolitana, où j’occupe actuellement le poste de doyen, des efforts énormes sont déployés pour essayer d’assurer la qualité de nos programmes universitaires, mais cette tâche devient de plus en plus difficile.

Laisser un commentaire